ARISTOPHIL : Engagement en faveur de la culture

L'entreprise Aristophil donne l'opportunité de découvrir son imposante collection en concevant diverses expositions comme la présentation « Entre les lignes et les tranchées : lettres, carnets et photographies 1914 - 1918 ». Cette rétrospective est installée au Musée des Lettres et Manuscrits du VIIe arrondissement (Paris) sis au cœur de Saint-Germain-des-Prés du 9 avril au 31 août 2014. Dans son effort continu pour la diffusion de l’écrit et du patrimoine culturel, le groupe ARISTOPHIL jouit d'une chance exceptionnelle en 2014, pour les 20 ans de la revue Plume. Cette revue trimestrielle dédiée à l’événementiel de l'univers des écrits a en effet été fondée en 1994. Dans le but d'animer davantage le domaine de la culture, Aristophil organise fréquemment des salons comme « Les Journées européennes des lettres et manuscrits ». L’édition 2013 de cette présentation inclut de nombreuses lectures, des expositions et des débats focalisés sur ces œuvres.

Les archives d'Aristophil se présentent comme un vrai trésor


Les écrits et principalement les correspondances anciennes entretenues dans l’impressionnante collection d’Aristophil permettent aussi de recréer le contexte d'un épisode historique spécifique. Le PDG fondateur de la société a vécu cette aventure remarquable grâce à sa première acquisition, une lettre datée de 1870. Dans la mesure où les lettres anciennes ont beaucoup contribué à l'institution de l'entreprise, les courriers conservent une importance spécifique au sein de la collection d’Aristophil. Progressivement, l’entreprise a classé les nombreuses pièces de son imposant trésor en différents groupements thématiques. Dans ses archives, Aristophil possède une sous-catégorie dédiée au Titanic qui permet de constater la détérioration significative du climat. En explorant ces documents rassemblés par Aristophil, les passionnés sont capables de percevoir la nonchalance devenir incompréhension et se transformer graduellement en polémiques avec les lettres, les photos, les télégrammes et les coupures de presse de l'époque.

Aristophil




Une passion inconditionnelle pour la culture et surtout pour l’Homme


Au cours des années 80, le futur PDG d'Aristophil Gérard Lhéritier hérite d'une véritable passion pour les tapuscrits, les autographes et les manuscrits dès l'instant où il remarque par hasard une lettre datant de 1870 dans une vitrine de la rue Druot. La lettre découverte en 1870 retranscrit en effet l’atmosphère du siège parisien et en apprend davantage à Gérard Lhéritier sur la fascinante histoire des « ballons montés » et des « boules de moulins ». Inspiré par l'anecdote de la rue Druot, il constitue Aristophil en 1990. Juste après l'obtention de son premier manuscrit sur la rue Druot, la passion naissante du futur directeur de la société Aristophil l'encourage à approfondir l’époque du siège prussien en cherchant d’autres manuscrits. Cette quête a abouti à une imposante collection personnelle.

ARISTOPHIL : Un moyen d'investissement intéressant


La clientèle d'Aristophil peut également profiter des privilèges fiscaux visibles concédés aux objets artistiques avec les œuvres de cette prodigieuse bibliothèque. Cet avantage palpable s'ajoute à à la plénitude intellectuelle ressentie par le collectionneur en raison de sa participation à la mise en valeur et à la diffusion de l’héritage culturel. En optant pour des financements au sein du monde de la culture, les épargnants privés peuvent également bénéficier des prérogatives fiscales propres à ce milieu. En effet, dans l’assiette de l’ISF (impôt de solidarité sur la fortune), la catégorie de biens offerts par Aristophil n’entre pas en ligne de compte. La catégorie d'objets proposés par Aristophil est apparentée à celle des œuvres d’art et connaît une exonération intégrale après 22 ans de détention (autrement dit, l’abattement arrive jusqu’à 100%). Par ailleurs, au bout de deux ans de possession, leurs propriétaires obtiennent une exonération de l'ordre de 5 % par année.

L’expertise pertinente de la société Aristophil sur le plan culturel et financier


Le personnel d'Aristophil permet également aux particuliers de bénéficier d'une qualité d'administration de biens atypique. Sur ce point, la société tient à aider sans cesse ses clients en leur proposant des opportunités très avantageuses. Grâce à ses experts sillonnant sans cesse le monde, Aristophil arrive à trouver immédiatement les pièces à fort potentiel et les occasions à ne pas manquer. Vu l'étendue du champ d’expertise de l'entreprise, la collection d'Aristophil s’élargit sans cesse. L’expertise pertinente de la société Aristophil en finance et culture permet de développer un système d’investissement unique pour un public élargi. Un nouveau profil d’amateur d’art peut désormais bénéficier d'une riche collection d'objets de valeur du point de vue historique, scientifique et artistique sur http://www.aristophil.com/.